Médiation, arbitrage, quelles différences ?

Souvent confondus, médiation et arbitrage ont bien certains points en commun : intervention limitée voire exclue du juge, processus volontaire, confidentialité, rapidité du processus.

Quelles sont donc les différences entre ces modes de règlement des différends ?

L’arbitrage est un mode alternatif de règlement des différends. L’arbitre tranche le litige : il rend une sentence qui s’impose aux parties.

La médiation est un mode amiable de règlement des différends. Le médiateur est le garant d’un processus de communication qui permet aux parties d’élaborer elles-mêmes leur accord.

L’arbitrage, bien qu’il étende aujourd’hui son champ d’application, a initialement été employé dans les conflits commerciaux. La médiation est utilisée dans un plus grand nombre de cas : conflits de voisinage, familiaux, relations au sein d’une entreprise ou avec ses parties prenantes, aide à la décision, conduite du changement…

Enfin, l’arbitre limite son intervention en répondant à la question de droit posée par les parties. Le médiateur accompagne les parties pour qu’elles puissent élaborer une solution autant qu’améliorer leurs relations, restaurer le dialogue.



Aller au contenu principal