Prévenir les conflits en entreprise

Prévention des conflits en entreprise : l’importance de l’environnement de travail

Turnover, QVT, RPS, conflits en entreprise, communication de crise sont autant de défis à relever pour les Ressources Humaines et dirigeants d’entreprises.

Sans prévention, gestion ou actions sur ces sujets, tels que les conflits par exemple, il est fort probable que votre marque employeur soit affectée.

C’est pour répondre à ces défis en entreprise que nous avons organisé un webinaire pour proposer une solution encore méconnue qu’est la médiation en entreprise. En effet, la médiation est une solution pour créer un environnement propice au bien-être des salariés et au service de la performance de l’entreprise. Marion Avanzini, Christophe Mairot et Nicolas Bortko, médiateurs d’entreprise chez NotreAccord, ont détaillé les apports bénéfiques de la médiation au service des RH et dirigeants d’entreprises. Le premier point abordé est celui de l’environnement de travail.

 

Climat social et mal-être des salariés en entreprise : les raisons

Le climat social au sein d’une équipe et plus largement au sein d’une entreprise est capital non seulement pour la QVT, mais également pour la productivité de l’entreprise. En tant que sujet crucial, les dirigeants et RH en font leur priorité.

Christophe Mairot est devenu médiateur en entreprise, après avoir occupé des postes de direction juridique, DRH, durant lesquels il a pu résoudre “quelque” 500 incidents ou problèmes. Médiateur au sein de NotreAccord, nous a présenté l’analyse d’une enquête UKG menée en 2021/2022 portant sur les raisons qui poussent les salariés à démissionner et changer d’entreprise, 49% déclarent partir pour une meilleure rémunération et 51% évoquent l’absence d’un sentiment d’appartenance, d’un manque d’équilibre entre leur vie personnelle et professionnelle. 

Causes fréquentes démission entreprise

source : loptimisme.pro

Selon lui, cette étude est biaisée puisque aucune des causes évoquées n’est imputable au collaborateur alors que dans la réalité, les départs peuvent être dû à un manque d’intégration ou encore d’un échec personnel, … et relèvent d’un mix entre plusieurs causes. Il est rare que les démissions n’aient qu’une seule cause. C’est souvent un trop plein qui fait que le salarié va prendre cette décision.

Pour éviter cette situation, on peut mettre en place des solutions pour donner et redonner une réelle place à l’individu, c’est ce que permet la médiation. C’est le propos d’un autre médiateur de NotreAccord, Nicolas Bortko. Après avoir collaboré auprès de mandataires judiciaires, il intervient désormais en amont des liquidations judiciaires pour accompagner les dirigeants dans l’anticipation et travailler sur les difficultés afin de leur éviter tout risque de procédure collective. Il les accompagne en sa qualité de médiateur mais aussi de mandataire ad hoc et conciliateur. Il insiste sur l’importance du rôle du médiateur qui est de reconnaître le salarié comme individu au sein d’un groupe et d’une structure. 

L’idée est de l’installer dans une situation confortable pour répondre à sa problématique. Si l’individu se sent en confiance et reconnu en tant que tel, il aura plus d’aisance à se confier sur ses besoins et cela permettra de régler la situation plus facilement. 

La présence du médiateur qui est un tiers neutre et indépendant est justement plus rassurante puisque c’est une vision externe à l’entreprise et c’est un élément tout à fait neutre, donc sans conflit d’intérêt envers les parties prenantes.

 

Comment se saisir du sujet de l’environnement au travail ?

L’environnement de travail au sein d’une entreprise peut se définir par la mise en place d’une ambiance et d’un mode de travail conforme à ses valeurs et à ses méthodes qui doivent convenir à la communauté. 

Cet environnement, pour qu’il devienne propre à l’entreprise, doit être accepté par les collaborateurs dans les faits. Mais il existe autant de perception que de collaborateurs, d’où la difficulté voire l’impossibilité de véhiculer une même image de l’entreprise à tous les collaborateurs : voyons néanmoins comment tendre vers la cohérence.

 

Les ressentis de vos collaborateurs 

Pour comprendre la perception qu’un salarié peut avoir de son environnement de travail, nous allons analyser les 3 ressentis que Christophe Mairot nous présente :

  • Le ressenti strictement individuel qui correspond à la rémunération, au poste et à l’équilibre vie professionnelle et personnelle du salarié. Ce ressenti est strictement relatif au collaborateur et correspond uniquement à son estime de soi. 
  • Il y a aussi le ressenti de la contribution (personnelle et professionnelle) au sein du groupe de travail. Ce dernier correspond à la place qu’occupe le salarié dans son équipe de travail et donc de l’importance qui est donnée à ses tâches et à sa personne. 
  • Enfin, le ressenti de la contribution au sein du groupe de l’entreprise correspond à la place de l’individu au sein de la structure ce qui est également important pour sa propre perception. 

 

L’esprit d’équipe et la reconnaissance au travail 

Pour que l’environnement de travail soit apprécié des collaborateurs, certaines entreprises mettent en œuvre de nombreux projets comme nous l’explique Nicolas Bortko. 

Les structures organisent des séminaires, mettent à disposition des espaces de convivialité, … mais cela ne suffit pas à créer un esprit d’équipe et une cohésion de groupe bien ancrés.

L’esprit d’équipe passe par la reconnaissance. Les individus en tant que tels ont besoin d’être reconnus en tant qu’individu et pas en tant que statut social, et c’est justement le rôle que va avoir le médiateur en entreprise. Il va apporter une plus value à l’individu pour qu’il puisse développer sa perception de l’entreprise et se sente pris en considération dans son fonctionnement. 

 

La gestion du conflit en entreprise

Christophe Mairot nous explique que c’est naturel et inévitable qu’il y ait des conflits en entreprise. Mais pour lui, le défi reste la recherche permanente d’une réconciliation raisonnable et d’une certaine cohérence entre plusieurs éléments :

  • l’élément objectif : qui correspond à l’environnement de travail humain proposé, c’est ce que l’on met en place dans notre travail
  • l’élément subjectif : c’est la perception de chaque collaborateur sur son environnement 
  • l’élément imprévisible : la qualité relationnelle au sein de son équipe et de la structure

Face à ces défis, la médiation est la solution pour tendre vers ces réconciliations et cette cohérence. La médiation est un outil à disposition des RH et dirigeants pour assurer la meilleure entente possible et la prévention voire la gestion des conflits pour que l’activité de l’entreprise perdure de façon stable. 

En effet, les médiateurs en entreprise sont spécifiquement dédiés à se pencher sur les éléments clivants en utilisant une méthodologie de prévention et de gestion des différends et un processus de communication qui promeut le consensus pour anticiper, régler les conflits internes et améliorer l’environnement de travail. Ils sont à disposition des ressources humaines et dirigeants sans pour autant apporter un jugement sur l’écosystème.

Dans nos prochains articles, nous aborderons l’anticipation et la prévention des conflits ainsi que la gestion de la communication de crise en entreprise pour préserver l’image de votre marque employeur. 

La médiation pour votre entreprise
Vous souhaitez échanger sur vos problématiques parce que vous faites face à des conflits en entreprise et que vous aimeriez les gérer et les éviter ?                  
La médiation présente le bénéfice d’être mise en place rapidement au sein d’une entreprise.
Dans 80% des cas, la médiation permet aux parties de trouver un accord.

Je découvre NotreAccord

Retrouvez le replay de notre webinaire complet “Redorer le blason de sa marque employeur”



Aller au contenu principal