problemes familiaux

Problèmes familiaux : causes, conséquences et solutions

Une vie de famille est rythmée de problèmes familiaux. Les avis divergent, le ton monte et un conflit est vite arrivé. Comment faire pour apaiser ces tensions ? En quoi la médiation est-elle une solution intéressante pour aider à régler ces différends ?  NotreAccord vous explique ce que l’on appelle problème familial, ses causes et conséquences avant de voir comment il est possible de régler ce type de conflit.

Sommaire de l’article :

Qu’est-ce qu’un problème familial ?
Quelles sont les causes des problèmes familiaux ?
Quelles sont les conséquences des problèmes familiaux ?
Comment régler les problèmes de famille ?

Qu’est-ce qu’un problème familial ?

On qualifie de problème familial tout conflit qui éclate au sein de la sphère familiale et entre ses membres. Les problèmes familiaux peuvent se manifester par des disputes, des propos blessants, des tensions larvées ou des comportements d’évitement.

La famille est constituée de différents membres qui interagissent entre eux souvent au quotidien. Ceux-ci sont amenés à changer avec les enfants qui grandissent, l’arrivée de nouveaux membres ou au contraire le départ de membres qui la composent (séparation, décès). Étant en perpétuelle évolution, la famille est un lieu de vie, d’interactions, mais aussi de conflits, et ce pour plusieurs causes.

Problème familial, que faire ?
NotreAccord vous propose justement ses services de médiation familiale pour permettre de rétablir la communication entre les membres de la famille, quels qu’ils soient. Le médiateur permet à chacun de s’exprimer librement, et les séances de médiation permettent de trouver des solutions ensemble sans qu’aucun des membres de la famille ne soit lésé.

Je découvre NotreAccord

Quelles sont les causes des problèmes familiaux ?

causes problemes familiaux

Les problèmes familiaux peuvent survenir entre conjoints, entre enfants ou encore entre les parents et leurs enfants. Une famille est un groupe complexe où se côtoient quotidiennement des individus aux âges et mœurs différents. Les soucis du quotidien, le fossé des générations ou des évènements externes à la famille peuvent provoquer des conflits, ces problèmes familiaux qui ne sont pas les mêmes selon les membres directement concernés.

Problèmes familiaux entre conjoints

Les deux partenaires d’un couple ne vont pas forcément avoir la même vision de ce qu’est un couple. Très subjective, cette vision est d’abord le fruit de l’éducation (modèle parental), mais aussi de l’expérience amoureuse de chacun des conjoints. Aussi, construire quelque chose de commun (acheter une maison, fonder un foyer) en couple se heurte souvent aux avis et croyances personnelles de chaque partenaire.

dispute coupleUne relation de couple saine se bâtit à l’aide de compromis et d’échanges sans rapport de force par l’un ou l’autre des conjoints. À l’inverse, un désaccord ne donnant pas lieu à un échange constructif ou un compromis va faire apparaître des tensions. Un manque de communication ou des ressentis trop négatifs vont alors transformer ces tensions en véritables conflits au sein du couple. L’un des conjoints peut alors décider de quitter le domicile conjugal, voire demander le divorce.

Problèmes familiaux entre les enfants

La cohabitation entre frères et sœurs n’est pas toujours simple au quotidien. Il faut apprendre à partager son espace de vie, mais aussi ses affaires, prendre de son temps pour par exemple aider l’un de ses frères et sœurs, etc. Les enfants vont inconsciemment chercher à obtenir le maximum d’attention de leurs parents, ce qui peut mener à des conflits en raison d’un sentiment de rivalité.

On parle alors de conflits dans la fratrie pour désigner ce type de problèmes familiaux. Une trop grosse différence d’âge peut accentuer l’arrivée de conflits entre les enfants, car leur mode de vie respectif va creuser un certain écart (exemple : entre un enfant de 8 ans et un adolescent de 16 ans).

Problèmes familiaux entre les parents et les enfants

L’éducation est un sujet complexe qui va souvent donner lieu à des désaccords entre parents et enfants. Il est en effet difficile de trouver un juste équilibre entre la protection de son enfant et son autonomie. L’autorité parentale, bien que nécessaire, peut-être très mal vécue d’un enfant à l’autre. Les problèmes familiaux survenant entre parents et enfants résultent généralement de difficultés de communication. Les relations sont également très marquées par l’affect, ce qui risque de transformer un conflit presque anodin en véritable querelle.

Problèmes familiaux entre parents et adolescents

probleme familial adolescent

L’adolescence est une période tumultueuse synonyme de gros bouleversements aussi bien physiques que psychologiques. Une phase de transition entre l’enfance et l’âge adulte qui n’est pas facile tant les changements sont nombreux. L’adolescent veut prendre son envol sans avoir la maturité ni les capacités d’être totalement autonome, et cherche souvent à repousser ses limites.

Les parents ont moins d’influence sur leur enfant et risquent de tomber dans des schémas surprotecteurs, trop autoritaires ou au contraire trop lestes. Par ailleurs, à l’âge de l’adolescence, l’enfant prend conscience de nombreuses réalités parfois lourdes à accepter, ce qui peut rendre son adolescence difficile.

Cette perte d’insouciance va elle aussi favoriser le risque de conflit envers soi-même et aussi envers l’autorité parentale. L’adolescent garde encore en lui une part enfantine et ne comprend pas toujours la fixation de certaines limites pourtant nécessaires à son épanouissement. Ce décalage et ce sentiment d’injustice vont eux aussi être sources de conflits et de problèmes familiaux entre parents et adolescents.

Quelles sont les conséquences des problèmes familiaux ?

Comme tous les conflits, les différends familiaux sont lourds de conséquences. Les membres de la famille cohabitant sous le même toit, des conflits ou tensions vont peser sur chacun au quotidien. Les problèmes familiaux entre parents vont se répercuter sur les enfants en altérant notamment leur sentiment de sécurité. Un climat où règnent disputes et cris n’est clairement pas sécurisant… ce qui va amener l’enfant à perdre confiance en l’avenir, en ses parents, mais aussi en lui-même.

Ces conséquences peuvent se manifester concrètement par des troubles psychologiques comme des insomnies, de la dépression, des crises d’angoisse ou encore des difficultés cognitives de concentration et d’apprentissage.
Enfants et parents vont développer un sentiment de culpabilité et de stress constant au sein du foyer qui est, au contraire, censé être un lieu de vie, d’échanges et de réconfort.

Les problèmes familiaux ne sont donc pas à minimiser, car un dysfonctionnement dans la sphère familiale peut lourdement impacter parents et enfants, et ce, sur le long terme. Il en va du développement cognitif et de la stabilité psychologique des enfants.

Comment régler les problèmes de famille ?

problemes familiaux a qui en parler

Problèmes familiaux, à qui en parler ? La réponse est complexe, car il est tentant d’en parler à des proches, cela peut certes faire du bien psychologiquement parlant. Néanmoins, ces personnes auront du mal à rester objectives, et là aussi, l’affect entre en ligne de compte. Une personne totalement extérieure à la sphère familiale comme un médiateur vous aidera à communiquer sur vos problèmes familiaux pour vous aider à les résoudre.

La médiation familiale

Faire appel à un médiateur consiste à solliciter une tierce personne, un professionnel dans la gestion des conflits. La médiation pour les conflits familiaux permet d’ouvrir le dialogue, atténuer les animosités et restaurer le lien familial brisé par l’accumulation des tensions et disputes.

La médiation familiale peut traiter de nombreux sujets comme l’organisation en cas de divorce (garde, pension alimentaire), mais aussi les activités du quotidien, les problèmes liés à la scolarité ou la gestion d’un trouble chez l’un des enfants.

 

Problème familial, que faire ?
NotreAccord vous propose justement ses services de médiation familiale pour permettre de rétablir la communication entre les membres de la famille, quels qu’ils soient. Le médiateur permet à chacun de s’exprimer librement, et les séances de médiation permettent de trouver des solutions ensemble sans qu’aucun des membres de la famille ne soit lésé.

Je découvre NotreAccord

Comment se déroule une séance de médiation familiale ?

Une médiation débute par un premier entretien d’information visant à présenter le but de la démarche. Le champ d’action du médiateur n’est par exemple pas le même qu’un avocat ou qu’un psychologue. Les parties indiquent les sujets qu’elles souhaitent aborder au cours du processus de médiation.

Les séances se déroulent ensuite via des entretiens confidentiels auprès du médiateur familial et traitant des sujets indiqués. Une séance dure entre 1h30 et 2h en moyenne et une médiation sur plusieurs mois compte généralement deux séances mensuelles.

Le nombre total de séances pour la médiation familiale est très variable selon l’amplitude des problèmes familiaux et la complexité à les résoudre. À l’issue de celles-ci, une fois que les parties ont trouvé un accord convenant à tous, un projet d’accord pourra alors être officiellement rédigé puis signé par les différentes parties.

Voir aussi : comment se préparer à la médiation familiale ?



Aller au contenu principal